Pourquoi faut-il mettre en place les rotations dans son potager ? Voici quelques conséquences et bienfaits importants de cette technique !

Temps de lecture : 2 à 3 minutes

Une rotation : qu’est-ce que c’est ?

On appelle rotation l’action de faire succéder des cultures sur une seule et même parcelle. On parle aussi de succession culturale. Après avoir réparti les différentes cultures sur les parcelles du terrain, on obtient ce qu’on appelle l’assolement. Il est important de faire varier ce dernier et de ne pas cultiver certains fruits et légumes pendant de nombreuses années au même endroit. Mais pourquoi est-ce nécessaire ?

Valoriser les composts et autres intrants

Si certaines cultures sont très gourmandes, d’autres, au contraire, sont frugales. Les apports sont évidemment différents et chaque culture nécessite différents intrants et ajouts de compost. L’état du sol varie d’une année à l’autre. Il devient alors très compliqué de cultiver pendant longtemps des plantes gourmandes comme les pommes de terre, les courgettes ou encore les potirons car la terre sera épuisée des intrants bénéfiques à ces cultures. Si la culture précédente a reçu une grande quantité de fumures organiques, la terre en sera sûrement encore constituée. Or certaines plantes ne vont pas apprécier une terre trop fertilisée. Il est important de cultiver ses légumes au bon endroit et dans une terre appropriée. Le système de rotation permet donc de réguler la richesse du sol car toutes les plantes ne se développent pas dans les même conditions.

Les légumes ne possèdent pas les mêmes besoins nutritifs. Les légumes-feuilles (laitues), les légumes-racines (carottes) ou les légumes-fruits (tomates) disposent de critères de croissance et de développement très différents. Un enracinement plus ou moins profond est nécessaire pour certaine culture. Les sols étant tous très différents, il faut impérativement observer ces derniers avant de se lancer dans sa culture. De plus, le sol est impacté après avoir servi de support de développement. La profondeur fertile et cultivable de celui-ci est donc variable. Une rotation des cultures permet de le retravailler. 

Cultiver certaines plantes pendant plusieurs années à la suite accroît très fortement le risque de prolifération des maladies. Les cultures deviennent résistantes au intrants et produits destinés à éliminer les bioagresseurs. Il n’y a presque plus aucun moyen de les éviter. De plus, si un légume a subi des attaques biotiques, le cultiver l’année d’après augmente ses chances de renouveler la maladie. En effet, la terre ou les végétaux à proximité possèdent surement encore des micro-organismes responsables de ces maladies. Ainsi la rotation de culture permet de minimiser le risque de maladie et protège les cultures.

Les légumineuses sont des plantes qui apportent au sol de l’azote. Il ne faut donc pas les cultiver pendant plusieurs années au risque d’apporter une quantité trop importante de cet élément chimique à la terre. Au contraire, les légumes-racines puisent énormément en profondeur ce qui épuise le sol. Alterner les cultures de légumes est d’une importance capitale afin de préserver le terre. Comme certaines cultures apportent différents nutriments et que d’autres au contraire en prélèvent, il est recommandé d’alterner intelligemment les semis ou plantations. Par exemple lorsqu’un sol manque d’azote, il est utile d’y faire pousser des lentilles, des haricots ou encore des fèves. Au contraire, il est intéressant de faire pousser des légumes-racines comme les betteraves, les navets ou les radis s’il est présent en excès.

Vous savez maintenant pourquoi il faut alterner les cultures ! Etes-vous prêts à vous lancer dans le jardinage ? Contactez-nous pour adopter un potager et mettre en place cette pratique !

Nous avons hâte de cultiver avec vous et avancer tous ensemble vers un monde plus vert !

Et si on échangeait ?

©2019 Les Blobs. Tous droits réservés.

Crédit photos : Designed by jcomp / Freepik