Vous vous demandez ce qu’est précisément l’agriculture urbaine ? Cet article vous donnera peut être envie de vous lancer dans un tel projet !

Temps de lecture : 2-3 minutes

Qu'est-ce que l'agriculture urbaine ?

L’agriculture urbaine est une forme émergente (ou plutôt ré-emergente) de pratique agricole réalisée en ville. Elle se caractérise souvent par de petits espaces dans lesquels sont densifiées les cultures. L’objectif est clair : produire beaucoup dans de petites zones. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en ville on manque de place ! Sur un balcon, sur le toit d’un immeuble ou encore dans un petit jardin de ville, les récoltes qui en résultent serviront principalement à la consommation du ménage ou à la vente de proximité. 

Bonne nouvelle, pas de restriction concernant les variétés cultivées : les fruits, les légumes, les fleurs comestibles ainsi que les herbes aromatiques sont de la partie. 

Souvent oublié, l’élevage peut aussi être intégré à l’agriculture urbaine. Evidemment les cheptels sont fortement réduits et les animaux sont alors principalement des poules et des lapins ou des moutons. C’est l’initiative portée par exemple par Les Bergers urbains.

L'évolution de l'agriculture urbaine

L’agriculture urbaine était déjà en vogue au XIXème siècle. Les maraîchers urbains y cultivaient alors intramuros, assez pour alimenter Paris et même exporter les surplus à Londres ! Ce sont leurs techniques qui sont réutilisées aujourd’hui pour relancer cette forme d’agriculture en ville. 

Enjeu du développement durable, de l’aménagement urbain et de la lutte contre l’insécurité alimentaire, il devient crucial de trouver des solutions aux multiples changements que connaissent la planète. 

Aujourd’hui, l’agriculture urbaine en France ne vise plus seulement à résoudre des problèmes mais devient de plus en plus un nouveau mode de vie à part entière, un moyen de créer du lien. Il existe deux grands types d’agriculture urbaine. 

  • Celle dite « paysanne » qui englobe de petites structures souvent familiales qui mixent activités de services et de production.
  • Celle dite « entrepreneuriale » qui est exclusivement orientée vers une production alimentaire pour un marché local.

Les techniques évoluent de plus en plus et les méthodes de cultures se multiplient à grande vitesse. Aquaponie, hydroponie, toits végétalisés, permaculture, micro-fermes ou bien fermes indoor sont autant de techniques qui rythment le quotidien de nombreuses personnes trouvant dans celles-ci, des avantages certains : produits frais, rendements accrus sur de petits espaces, lien social, végétalisation … 

Si cette technique a su charmer autant de monde, c’est qu’ils y ont vu plusieurs avantages et bienfaits :

  • Économiques : Cultiver chez soi avec un but lucratif permet une entrée d’argent secondaire. Sans but lucratif, c’est ça de moins à mettre dans le caddie. Cela peut également créer de l’emploi.
  • Alimentaires : Grâce à un jardin potager et quel que soit sa forme, un certain degré d’autosuffisance alimentaire est possible.
  • Écologiques : L’agriculture urbaine entraîne une amélioration de la biodiversité en créant des espaces favorables aux pollinisateurs, une réduction des gaz à effet de serre et des îlots de chaleur ainsi qu’un meilleur drainage des eaux de pluie.
  • Socioculturels : Les jardins communautaires permettent la création de liens sociaux et d’intégration entre voisins. Ils permettent aussi la revitalisation d’espaces plus défavorisés et l’embellissement de plusieurs quartiers.

L’agriculture urbaine vous semble être une bonne solution et vous souhaitez maintenant acquérir un potager ! Pour cela, contactez-nous !

Nous avons hâte de cultiver avec vous et avancer tous ensemble vers un monde plus vert !

Et si on échangeait ?

©2019 Les Blobs. Tous droits réservés.

Crédit photos : Designed by jcomp / Freepik